Articles sur le sourcing en Chine

Qu’est ce que la Bill of Lading (BL)?

En français, le “Bill of lading” se traduit par connaissement maritime, Il s’agit d’un document de transport émis par le transporteur maritime entre un expéditeur et un destinataire.

Ce document valide le fait que des marchandises ont été reçues et confiées au transporteur et que celui-ci assurera la sécurité des marchandises jusqu’au port de destination prédéfini.

Dans ce sens, il doit porter tant au recto qu’au verso les modalités d’expédition et les conditions contractuelles couvrant le transport de la cargaison depuis le port d’origine jusqu’au port d’arrivée. Toujours émis et signé par le transporteur ou son agent, le « Bill of lading » n’est remis à l’expéditeur qu’une fois la cargaison placée à bord du navire (FOB).

Les informations suivantes doivent y être mentionnées :
– identification des parties, du navire et des ports d’embarquement et de déchargement
– description des marchandises (nom, quantité, poids, volume, autres spécifications)
– la signature du transporteur

Il est très fréquent en Chine de régler un fournisseur uniquement lorsqu’il vous remet une copie du Bill of Lading. Faites bien attention à ce que la mention « On Board » soit indiquée sur la BL. Cela vous confirmera que la marchandise est bien chargée sur le bateau et qu’il ne s’agit pas seulement d’une ébauche. Remis en 4 exemplaires, l’original servira à procéder au dédouanement à destination puis sortir les marchandises du port. Il est aussi possible de procéder à la relâche de la marchandise sur copie du BL, (Express BL ou Telex Release) auquel cas, l’expéditeur autorise via le transporteur la relâche de la marchandise à destination sur copie uniquement.

Pour faire simple, si vous achetez vos produits FOB, moyennant un acompte (Généralement 30%) et un solde et que vous avez précisé dans le contrat d’achat que vous ne paierez les 70% restant qu’à réception d’une copie du BL, votre fournisseur doit vous envoyer cette copie pour que vous la confirmiez (bien vérifier tous les éléments mentionnés dessus). Une fois que vous effectuez le paiement, il vous enverra alors l’original (ou autorisera le Telex Release) pour que vous puissiez le transmettre à votre transporteur en France pour le dédouanement.

Ecrit par Thibaud Rassat

Sources:
http://www.iilm.ca/index.php/fr/expertise/faq/douanes/1-douanes/7-Qu%E2%80%99est-ce%20qu%E2%80%99un%20connaissement%20%28Bill%20of%20lading%29?.html?pop=1&tmpl=component
http://fr.icom7.com/tutoriels/Les_transports_maritimes_sans_Bill_of_Lading_papier.php

2 commentaires


Les 5 meilleurs excuses des fournisseurs chinois

Pour ne pas perdre la face et éviter de donner de mauvaises nouvelles, les fournisseurs chinois ont souvent recours à des excuses qu’il devient, avec le temps, relativement facile de reconnaître.

Voici notre top 5 :

1)    Je suis à l’hôpital et ne serais pas disponible avant plusieurs jours

Cette excuse est utilisée de temps en temps, juste quand vous arrivez à l’usine pour un contrôle qualité par exemple. Très bonne excuse puisqu’il est difficile de s’énerver auprès du fournisseur dans ce cas.

2)    Il y a une coupure d’électricité ! La production va donc prendre du retard.

Là aussi, cela arrive beaucoup en fin de production (comme  par hasard !). Il est vrai qu’il y a de temps en temps des coupures d’électricité en Chine (les usines sont généralement prévenues 24-48h à l’avance), les fournisseurs n’hésitent donc pas à utiliser cette excuse pour justifier un retard.

Cela marche aussi pour justifier le fait de ne pas pouvoir vous envoyer de photos des produits. Et oui, impossibilité d’utiliser l’ordinateur !

3)    Certains de nos employés doivent rentrer chez eux pour la moisson.

Si votre fournisseur vous donne cette excuse, c’est qu’il y a un problème. Surtout si cela arrive pendant une période sans vacances officielles. Pourquoi votre fournisseur ne vous a pas prévenu avant de lancer votre commande ? Est-ce que les ouvriers de l’usine sont vraiment qualifiés pour votre production ?

4)    Mon appareil photo est cassé

Les fournisseurs n’aiment pas trop perdent de temps à envoyer des photos de leurs produits et vous renverront très souvent vers les photos de leur site internet. Néanmoins, il est très important de demander des photos de leurs produits en stock/dans des cartons. Ne vous fiez jamais aux seules photos des sites internet.

Du coup, ne vous laissez pas faire et insistez !

5)    Je n’avais pas bien compris votre contrat en anglais

Cette pour cette raison qu’il faut toujours faire un contrat en anglais ET en chinois. En cas de litige, votre contrat uniquement en anglais ne sera pas recevable et le fournisseur va toujours se servir de cette excuse pour justifier une erreur par rapport au cahier des charges. Même si vous savez très bien qu’il avait parfaitement compris vos demandes, ne prenez pas de risques.

Ecrit par Thibaud Rassat

1 commentaire


La vérité si je mens 3: Stéréotype des Achats en Chine?

Habitant en Chine depuis plus de 7 ans et travaillant dans l’achat de la Chine vers l’Europe depuis 6 ans, j’ai attendu avec impatience la sortie de ce film sachant qu’une partie a été tournée à Shanghai.

Avant de rentrer dans le détail, je tiens à vous dire que les images qui sont filmées de nuit de la ville de Shanghai sont bien réelles. Cette ville a véritablement un côté féerique une fois que la nuit tombé.  Il faut savoir que cela est ainsi jusqu’à  22h car dans l’optique de réduire leurs factures d’électricité, tout s’éteint à 22h, à l’exception de l’éclairage de certains monuments. Juste pour voir cela Shanghai mérite un détour car c’est unique au monde.

J’en reviens au film et aux différents stéréotypes mis en avant. Dans les grandes lignes certains passages sont exagérés, mais tout cela reste assez proche de la vérité.

Le repas principalement et le karaoké dans une moindre mesure restent des ‘’passages’’ obligés dans les affaires en Chine, même si cela tend à se réduire actuellement. Les chinois sont très fiers de leur cuisine et ils tiendront toujours à vous faire découvrir les mets locaux. Maintenant ce sont aussi des pragmatiques et il n’est pas rare de signer des contrats sans aller au restaurant ou tout simplement avant de s’y rendre.

Il n’est pas nécessaire de boire jusqu’à  l’ivresse pour obtenir des contrats, même s’il y a de fortes chances  que le repas soit ponctué de plusieurs toasts. Il n’est pas rare, spécialement dans le nord de la Chine que certains patrons d’usines aient un buveur attitré, comme on peut avoir un chauffeur ou une secrétaire qui se chargent de boire pour eux. Maintenant des « orgies » de ce type se déroulent plus souvent entre locaux qu’avec des étrangers.

Pour ce qui est de la commande avec uniquement des chaussures gauche qui arrivent au port, cela est aussi  exagéré même s’il arrive de temps en temps que la marchandise puisse être expédiée avec des défauts plus ou moins flagrants, d’où l’intérêt de toujours recourir au minimum à un contrôle en fin de production afin de s’éviter de telles mésaventures.

Il arrive que certains clients se retrouvent à cours de liquidité en cours de commande et de ce fait ne puissent honorer celle-ci. Sachant qu’aucun fournisseur chinois ne débutera une production sans au minimum recevoir le premier acompte de 30% de la commande totale, il est possible qu’il y ait de belles affaires à réaliser. Maintenant l’achat de stock est quelque chose à prendre avec des pincettes et il faut se faire accompagner sous risque que la belle affaire potentielle ne tourne au cauchemar.

Car comme vous l’aurez compris dans le film, en plus de la perte de la marchandise, de nombreux autres frais comme le stockage, la destruction en douane peuvent venir se greffer sur une perte qui est déjà bien grande.

Pour conclure le film est assez réaliste, même si vous l’avez bien compris et c’est le but premier d’une comédie, certains traits ont été forcés.

La seule chose que je puisse vous dire, c’est que la Chine est un pays avec ces spécificités. Les fournisseurs ne sont ni plus ni moins honnêtes qu’ailleurs dans le monde. Par contre comme dans toute affaire que l’on traite à distance, il est toujours préférable de passer par un intermédiaire qui pourra gérer pour vous sur place afin d’éviter tous types de problèmes que l’on peut rencontrer si l’on n’est pas accompagné.

Ecrit par Etienne Meyer

Pas de commentaires


Gcb sourcing: Forfait sourcing

Votre cahier des charges est enfin prêt et vous savez exactement ce que vous souhaitez acheter ? Gcb sourcing rentre alors en jeu pour vous aider à sélectionner les fournisseurs les plus intéressants pour votre projet.

Sous deux semaines, vous recevrez un rapport complet sur nos recherches :
– Le nom des fournisseurs
– Leur site internet
– Leurs prix
– Les photos de leurs produits
– Les copies des certifications qu’ils nous auront transmises
– Les informations sur le conditionnement
– Le coût de production d’échantillons etc.

L’objectif de ce rapport est que vous ayez en main une vraie étude de marché sur la faisabilité de votre projet auprès de fournisseurs chinois.

Forfait favori de nos clients car totalement transparent, notre forfait sourcing est la parfaite solution pour débuter votre importation en Chine et réunir un maximum d’informations sur des fournisseurs qualifiés et sérieux. N’hésitez plus !

Pour plus d’informations sur ce forfait, contactez l’équipe Gcb sourcing

Pas de commentaires


L’importance du contrôle qualité de pré-production

Près de 95% des importateurs procèdent à un contrôle en fin de production pour s’assurer que le fournisseur a bien respecté le cahier des charges et que la qualité des marchandises est au rendez-vous.

Combien font un contrôle de pré-production ? Quasiment aucun.

Il est compréhensible de vouloir passer une commande le plus rapidement possible afin de satisfaire son réseau de distribution en France ou ses clients. Cependant, il est tellement difficile d’évaluer le potentiel d’un fournisseur en Chine que pouvoir se rendre à l’usine sélectionnée ou envoyer un intermédiaire sur place vous permettra d’une part de voir si vous ne vous êtes pas trompé sur la compétence et le sérieux de l’usine et d’autre part de créer un lien avec votre fournisseur.

Si vous pouvez investir en temps et en argent dans ce contrôle, voici les différents points que vous pouvez voir une fois sur place :

– Vérifier que le nom à l’entrée de l’usine est bien le même que celui de la société avec qui vous êtes en contact. Il arrive en effet très souvent que votre fournisseur s’avère être une société de trading (c’est à dire qu’elle achète auprès d’une usine et vous revends ensuite les produits).

– Demander à voir l’original de la licence du fournisseur (pour être ainsi certain que l’usine est bien enregistrée en Chine).

– Faire le tour de l’usine pour juger de l’état des machines, des conditions de travail, de la capacité de production.

– Informez-vous sur le processus de production afin de mieux comprendre les raisons du délai de production de 30 jours que votre fournisseur vous a donné. Demandez à celui-ci de vous expliquer les différentes étapes, de l’achat de la matière première à la personnalisation finale du produit.

– Jeter un oeil (discret) dans l’entrepôt afin de voir si l’usine à beaucoup de travail, vers quelles destinations vont les cartons entreposés

– Contrôlez l’état des cartons que vous apercevez dans l’usine. Demandez si l’usine utilisera les mêmes pour votre production.

– Une fois la visite terminée, asseyez-vous avec votre interlocuteur et reprenez un par un les éléments du cahier des charges afin de tous les confirmer et de lever tout doute qui pourrait causer problème ultérieurement pendant la production.

– Négocier les prix. Profitez de votre présence pour montrer votre investissement dans cette prochaine commande et essayez de négocier les prix et les délais de production. Cela sera beaucoup plus facile qu’à distance, par téléphone ou email.

N’oubliez pas de bien présenter votre société, le contexte de votre commande et d’expliquer les raisons qui vous poussent à demander à l’usine de bien respecter votre cahier des charges. Si l’usine comprends vos besoins, cela sera déjà un grand pas de fait vers la réussite de votre production.

Ecrit par Thibaud Rassat

Pas de commentaires


Page 5 sur 20« Debut...34567...1020...Fin »