Différences entre société de sourcing international et société de trading international

A l’heure de la mondialisation, l’expansion constante du commerce international, ou de l’import-export, ne cesse de nous accabler de nouveaux termes techniques « franglais », qu’il nous semble parfois difficile à différencier. C’est notamment le cas de société de sourcing et société de trading, que l’on a trop souvent tendance à considérer comme synonymes, alors que leurs sens, certes proches, réfèrent bel et bien à deux systèmes différents.

Qu’est-ce qu’une société de sourcing international ?

– Les sociétés de sourcing international ont pour rôle de prospecter à l’étranger et au cas par cas, les produits de leurs clients. Ce dernier fournit un cahier des charges aux sourceurs, afin d’orienter de manière précise leurs recherches de fournisseurs.

– Ces entreprises ne sont pas spécialisées dans un secteur, ni dans la fabrication de produits définis (pas de catalogue) et elles n’ont pas non plus de clients cibles : toutes les entreprises ou associations, peuvent un jour faire appel à ce type de services. De plus, la collaboration peut être instaurée sur le court ou long terme, pour des commandes ponctuelles ou régulières, pour des produits identiques ou variés …

– Les entreprises de sourcing sont souvent implantées au sein de pays dits « low-cost » (comme la Chine), où la main d’œuvre et certaines matières premières sont bon-marché. Cette localisation leur permet une meilleure approche des négociations et du choix des fournisseurs (maîtrise de la culture et des règles sociales des deux pays). Leurs agents, souvent locaux et étrangers, se chargent donc de dénicher LE fournisseur le plus apte à répondre à toutes les exigences du client. Ils assurent par la suite un contrôle régulier, afin de garantir une marchandise correspondant parfaitement au cahier des charges du client et ils s’occupent de la logistique liée au transport.

Qu’est-ce qu’une société de trading international ?

– Une société de trading, ou grossiste, contrairement à une entreprise de sourcing, ne vend pas à la demande et ne correspond pas à un service. Ces grossistes analysent le marché actuel et futur des pays de ventes, afin de trouver un secteur prometteur en relation avec leurs compétences. Elles établissent ensuite leurs catalogues de ventes (les produits sont donc proposés et non recherchés). Un plan de communication est alors mis en place pour valoriser leurs stocks, séduire leurs cibles et chercher à créer un besoin auprès des potentiels futurs clients.

– Ce type d’entreprise travaille dans un ou plusieurs secteurs préétablis, qui changent très rarement (ex de secteurs : sport, alimentaire, esthétisme, mobiliers,  etc.). Par contre, l’éventail des produits de ces différents domaines, peut être élargi. D’autre part, les clients sont départagés selon les produits et selon leurs catégories d’appartenance (âge, sexe, classe social, profession, loisirs, célibataire ou famille …). Ce n’est donc plus un service personnel, mais de la vente internationale de produits en gros, s’adressant à des cibles.

– Les entreprises de trading international ne sont pas forcément localisées dans un pays « low-cost », mais elles y font majoritairement produire leur marchandise afin d’augmenter leurs bénéfices. Pour démarcher ces usines « low-cost », elles vont soit disperser les compétences de certains de leurs employés, soit avoir leurs propres experts en charge de cette responsabilité, ou pour finir faire appel à une société de sourcing.

« Le beurre et l’argent du beurre ! » :

Ce qui peut justifier la confusion entre société de sourcing international et société de trading international, est le fait que bien souvent une société de sourcing finie par créer une équipe d’experts en trading international. Cela se traduit en premier lieu par la réalisation d’un catalogue  des produits ayant été au cœur des projets les mieux réussis.

Ces sociétés ont donc l’avantage de pouvoir répondre à la demande particulière, ponctuelle et personnelle de différentes entreprises, tout en faisant de la vente en gros de produits déjà référencés. Bien souvent implantées au sein d’un pays « low-cost » et étant composées d’experts de différentes nationalités, elles offrent à la fois les mêmes atouts qu’une société de sourcing et de trading : prix compétitifs, commandes répondant exactement à la demande, négociations auprès de fournisseurs, produits de qualité répondant aux normes des différents pays de vente, prise en charge du transport  …

Ce type de société allie donc service et vente traditionnelle.

Ecrit par Elodie Sellier

Ecrit par Elodie